En l’absence de remontées mécaniques, pour cause de Covid-19, j’ai décidé de faire du ski de randonnée, car j’ai quand même besoin de ma dose de ski annuelle. Ceci est le premier article d’une petite série sur mon ski de rando de cet hiver 2020, à Risoul.

Ce matin, le temps semble clément, mais la montée est rude. Je mets une heure pour remonter la piste bleue de l’Ecureuil, et environ 40 min pour vaincre le mur des Pinatiaux. La pente est raide, je monte en marchant d’un bout à l’autre de la piste pour économiser mes forces.

J’arrive finalement au sommet, au restaurant panoramique de la Plate de la Nonne, à 2500 m d’altitude, vers 14h, soit après un peu plus de 3h de montée et 700 m de dénivelé.

La vue est magnifique, et il n’y a personne ! Quelques traces montrant que je ne suis pas le seul mordu… et encore. Le hors-piste que je m’apprête à faire, que je connaîs très bien, est vierge de toute trace. Mon regard se porte sur les pentes de l’autre côté de la vallée, et là aussi, le terrain semble immaculé. Le sera-t-il jusqu’à mon prochain passage ?

Je prends un plaisir immense à descendre, une descente qui aura duré 6 min chrono en main, et qui valait largement le coup ! Au final, ce sont 15 à 20 min de ski pour plus de 3h de montée… et je remettrai ça demain sans hésiter !

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *