Ingress : 3 ans

English wrap-up; TL; DR
Ingress is a great game. 10/10 would play / hack / destroy / capture / deploy / link / field / operate / drink again.

Version longue (le dernier paragraphe résume tout)

Level 16, fin du tuto 😉

Voilà ça y est, enfin, j’ai fini le tutoriel, je vais pouvoir commencer à jouer. Et en même temps que mon L16, je fête mon anniversaire de 3 ans d’Ingress. Comment revenir sur 3 ans de jeu ? Mais peut-on vraiment parler de jeu, en fait ? Ingress n’est pas qu’un jeu, c’est un mode de vie, un mode de pensée, une façon de bouger, et de communiquer. Depuis 3 ans, Ingress m’a beaucoup changé, et m’a beaucoup aidé. Enfin, Ingress m’a changé, mais c’est sa communauté qui m’a apporté plus que je n’ai jamais reçu ou même imaginé recevoir d’une commu de gamers.

Level 8, mi-tuto

Quand j’ai commencé en février 2015, en installant l’appli, je me suis dit « mouais, si je tiens un mois, c’est le bout du monde ». Les jeux mobiles n’étaient pas mon truc alors. Choix de la faction : Resistance ou Enlightment (pas de version FR à l’époque). Rien qu’à lire les descriptions, le choix ENL était évident. Et puis la douche froide : y’a rien autour de chez moi ! Bordel, va falloir faire des km pour jouer à un jeu sur mobile ? Pffffff….

Deux mois et 5 niveaux plus tard, je partais pour Prague. 3 mois de plus et je revenais L12, et je savais « à peu près » jouer. Mais en fait, je n’avais pas encore découvert la puissance de ce jeu, et je ne l’imaginais même pas, à dire vrai. 2015 se termine sur une note désagréable, et heureusement 2016 commence bien : nouvelle ville, nouvel environnement, nouveaux enjeux.

Le logo de la commu Aixoise

A partir de février, je commence mon stage de fin d’études sur Aix (Aix en Provence), et je pars à la rencontre de ses portails, de ses RES, et surtout, de sa super commu ENL. Je reste sur Aix jusqu’en juillet 2017. Comment résumer 1 an et demi sur place ? Essayons : des apéros (@Razi3L2 et @Bajocasse toujours présents !), des fields art (qui a dit 12 – 0 ?), des apéros, des opés et des bags (Team « je vais jusqu’au bout du monde alors que ce n’était pas prévu » @Krocc et @EsquicheCoude), encore des apéros (faut bien organiser tout ça !), des marches P8, des pots de départ (apéro à 20 jusqu’à minuit !), des bags surprises (le Retour du Projet Japonais) et des fous rires. Et de la bière, c’est important la bière.

Field Art 12-0 pour la victoire des shards

Depuis février 2016, la commu s’est beaucoup agrandie aussi, et l’arrivée de nouveaux joueurs fut très appréciée, l’occasion de renouveler la façon de jouer, et pour moi, de rencontrer plus de personnes. Car c’est là la première puissance d’Ingress : plus on joue, et plus on rencontre de monde. C’est formidable. Mes vœux de bienvenue aux padas du Gardien du Nord, rencontrés hier soir, autour de plusieurs premières bières.

Photo ENL de l’anomalie de Nantes, 13 Magnus Reawakens, Août 2017

Un autre aspect est les events officiels Ingress, organisés par Niantic. Ma première anomalie fut Aegis Nova, à Nice. Je me retrouvai dans une team où je ne connaissais personne, pour mon plus grand plaisir. Ainsi, je rencontrai ces gens étranges qui disent « chocolatine » et « poche » (@Lenalvida @Neofyt @Fatkevv @qelbifle), je découvrais le rôle de TL (« fais ce que te dit ton TL et tout se passera bien » @Zitrane) et surtout, la frénésie des anos, sous un doux soleil niçois.

Aegis Nova, Nice, juin 2016 : ma première ano !

Les anos. Quel délire ! Quelle folie ! J’ai adoré le concept, et j’ai remis ça en décembre, pour Via Noir, à Rome, avec les mêmes Bordelais géniaux. 4 jours et près de 100 km plus tard à pieds, retour en France et au boulot. Ouch. C’est quand la prochaine ? Ma touche F5 a beaucoup souffert sur la page « Live Events ». 3e ano et dernière en date, Magnus Reawakens, à Nantes, en août 2017. Toujours les Bordelais (<3 <3 <3), à nouveau Zizi en TL, et pour ma première fois, je suis co-TL ! L’expérience est très formatrice, et malgré l’enjeu, je suis très bien entouré (Team Mojito rules!). Nantes est une victoire, Magnus Reawakens aussi, apéro !

Visite éclair de Nantes pendant l’ano

Il n’y pas que les anos, il y a aussi les shards. J’ai seulement eu l’occasion de participer aux Global Shards de 2017, avec notamment un shard à Marseille, ville assiégée par les RES depuis un certain temps (ou un temps certain, je me rappelle plus :/). Et quel événement ! Voir débarquer des joueurs de la France entière n’arrive pas tous les jours, et même si nous n’avons pas réussi à marquer ce jour-là, on se souvient tous du 12 – 0 qui a scellé le sort des personnages. OLW, nous t’aurons la prochaine fois, sois en sûr !

Quelques verres bien mérités après l’anomalie !

Et enfin, les petits events par-ci par-là, que Niantic veut bien diffuser de temps à autres. On se souvient de Via Lux Adventure, Magnus Builder, et Exo5 Controller, par exemple. L’occasion renouvelée de bouger, d’aller explorer, de revoir notre manière de jouer, pour atteindre les objectifs.

Les events officiels, c’est la deuxième puissance d’Ingress : des events d’envergure, un gameplay totalement différent, un enjeu sur l’histoire du jeu, et des amis, que l’on retrouve à chaque fois, toujours.

Quelques liens sur le Capitole à Toulouse, avant le barbecue

Mais il n’y a pas que les events officiels, loin de là. Ce qui fait vivre le jeu si intensément, ce sont les events que la communauté organise elle-même ! Aurais-je cru auparavant faire 700 km pour un event sur 3 jours, et en plus en co-voit avec deux joueurs que je connaissais à peine (@Wargadou et @MutaVonHeppel quelques souvenirs du PeV ?) ? Le Puy-en-Velay 2017 m’a prouvé le contraire. Aurais-je cru auparavant aller à Toulouse une fois par an, juste pour un barbecue ? Non, car ce ne sont pas que des barbecues. Ce sont aussi des activités hors du commun : l’étoile du Capitole (mes respects à mes camarades de la Team DEF, qui ont fait un boulot formidable d’attente de RES en buvant des cocktails), Human Shards et puis le barbecue, un rassemblement annuel de joyeux lurons, par les joyeux drilles de la TEHS (@Ellaboom et @Alexkid33 les maîtres du grill), tout cela en étant hébergé par ses membres (@Aithiel ton appart est vraiment top) !

Un RES toulousain un peu perdu… XD

Et l’accueil, quel accueil ! Où que l’on se déplace, il y aura toujours un ENL pour accueillir un voyageur chez lui, pour un resto ou pour la nuit. Mentions spéciales aux Antibois @k1000uo et @Lascwen qui font des fermes seulement quand tout le monde est à 2000 items (#concept), aux Grassois @Mogg et @Sehdatcha qui improvisent une mini opé au réveil et aux Bordelais @Lenalvida et @Neofyt amateurs de soleil couchant au bord de l’océan, avec la pluie, le froid puis la nuit pour seuls compagnons. Dans tous les cas, des souvenirs somptueux, que pour rien au monde je ne souhaiterai changer.

Coucher de soleil sur l’Atlantique, près de Bordeaux

Et c’est là la troisième puissance d’Ingress, la plus importante à mes yeux : au-delà des rencontres, c’est le contact humain, l’esprit de famille qui se dégage de cette communauté. Même dans une ville inconnue, un ENL pourra toujours compter sur une aide locale. On ne parle plus de communauté Ingress, mais de famille Ingress, de famille ENL.

Photo lors du passage du van NL1331 à Paris

A côté de ces trois aspects très importants pour moi, que j’ai découvert au fil de mes explorations, il y en a deux autres, moindres quoique suffisamment importants pour être mentionnés ici.

Les fresques ! Les fresques, ce moyen génial pour faire bouger les gens, faire explorer une ville ! J’ai découvert les fresques très rapidement (seulement 5 missions sans fresque pour ma part), et depuis je ne fais que ça ! Les fresques, c’est un moyen de visiter une ville sans guide touristique, c’est un moyen de s’exprimer, d’être fier de sa ville, de partager nos endroits favoris et finalement se retrouver devant une première bière en bonne compagnie. A tous les auteurs de fresques, je dis merci ! Merci et continuez à nous régaler de vos talents !

Les adversaires RES. Je souhaite rendre hommage à tous les RES fairplay et respectueux que j’ai pu rencontrer durant ces trois ans. Bien que différents par notre faction, ou notre façon d’appréhender le jeu, nous restons des joueurs, des adversaires, et les relations cordiales en sont toujours bénéfiques. Merci à vous, et bon jeu ! Un merci particulier à un RES Aixois vivant entre la Liberté et les Agapes, il se reconnaîtra : ton expérience m’a beaucoup apporté, et tes récits d’opés vendent du rêve à chaque fois !

Hommage à un agent disparu… XgameOver05

Et depuis septembre 2017, la commu IDF m’accueille en son sein. Paris… Paris… C’est grâce à Paris que j’ai pu terminer ce long cheminement, cette longue ligne droite du L15 au L16, sans avoir vraiment pu pour l’instant profiter de sa majesté. L’occasion pour une nouvelle aventure ? Sans aucun doute. Un grand merci à la Team Essonne pour son accueil chaleureux, au p’tit gars du Sud débarquant de Provence (et pas de Province !). Je termine finalement mon L16 à Aix (retour aux sources), mais cela aurait impossible sans l’aide en bursters de la Légende !

Notre Dame, de nuit

Si je devais résumer 3 ans d’Ingress, ce serait comme ça : Ingress, c’est de l’exploration, des rencontres, des visites, des opés et des bags, des apéros, des fields art, des anos, des clés de nulle part (Monsieur Au-Cas-Où sait), des restos, de la découverte, des voyages, des clés d’autre part, du grind, de nouveaux amis, des centaines de km à pattes, des milliers de km à voiture / moto, et toujours dans la joie et la bonne humeur.

Quelques badges, d’anomalies et de communautés, échangés au gré des events

Merci à tous de partager cette aventure extraordinaire, vous êtes géniaux !

Ma tronche

#3ans#3years#Ingress#ENL#Enlightment#Enlightened#L16#tutoriel#terminé#anniversaire#IngressIsNotAGameItsALifestyle#GoGreen#Green#Anomalie#Anomaly#OPS#aperooo#concept#exploration#decouverte#destroy#capture#deploy#link#field#mod#hack

Related Post

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *