Boucle par la Côte de Quinquambaye

Panorama sur le Grand Veymont (2341 m) et la chaîne qui s'étend vers le Nord.

Série Vercors 2022 (5)

Dernier jour dans le Vercors, dernière randonnée pour finir en beauté ce séjour magnifique. La Côte de Quinquambaye (1735 m) nous a été chaudement recommandée hier, sur le chemin du Pas du Serpaton, par une dame qui a l’habitude de la région et de ses points de vue magistraux. Une petite reconnaissance sur la carte, une boucle à partir du fond de vallée, et nous voilà avec un beau projet !

Le départ se fait côté Gresse-en-Vercors, en bas des remontées mécaniques, sous le Grand Veymont, à 1250 m. La première étape est la Baraque Forestière du Veymont (1540 m). Elle est située dans la forêt, légèrement en contrebas du chemin, et juste avant la bifurcation de la Côte de Quinquambaye (1735 m), qui est notre deuxième étape.

La Baraque Forestière du Veymont (1540 m).

La montée est raide – environ 200 m de dénivelé sur 1 km – mais elle vaut largement le coup : la vue en haut est à couper le souffle, sur le Mont Aiguille (2087 m) notamment.

Vue sur le Mont Aiguille (2087 m) à gauche, et la Forêt Domaniale du Petit Veymont devant, point de départ de notre première randonnée.

La Côte est presque tout le temps sous le couvert des arbres, ce qui allège un peu la chaleur sur nos épaules. Quelques courants d’air frais sur la vue dégagée nous font le plus grand bien, surtout en arrivant !

Panorama sur le Mont Aiguille (2087 m) depuis le haut de la Côte de Quinquambaye (1735 m).

La Côte de Quinquambaye et le point de vue sont juste un aller-retour, la randonnée se poursuit de l’autre côté, vers le Nord-Est, vers le Pas de la Ville, pour boucler ensuite sur Gresse. En descendant, nous remarquons une chose, éclipsée par notre concentration à la montée : nous sommes très proches de la falaise sous le Grand Veymont ! C’est l’occasion de faire des photos de part et d’autre de ces roches massives.

La troisième et dernière étape est la bifurcation de « Sous le Pas de la Ville » (1710 m) : nous décidons sagement de rentrer, nous avons eu largement notre content de panoramas majestueux, et il faut aussi avouer que les jambes tirent ! Le chemin de descente est agréable, un peu chaud encore tant que la forêt de nous abrite pas. L’air redevient frais et agréable ensuite, jusqu’au point de départ.

Finalement, la randonnée totalise environ 9 km pour 670 m de dénivelé cumulé, sur un peu moins de 5h. C’en est fini avec le Vercors pour cette fois-ci, mais les vacances ne font que commencer !

Related Post

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.